mardi 30 décembre 2014

Le corps humain



Voilà un petit livre documentaire sympathique pour les petits curieux.
Il y a toujours un âge où nos petits nous questionnent incessamment sur les grandes questions de la vie. "Et pourquoi ? Et comment ? Mais je comprends pas" 
Dans ce genre de situations, parfois, c'est bien d'avoir sous la main un documentaire pour nous venir en aide.
Donc sur le corps humain, pour les petits à partir de 5 ans, ce livre de questions-réponses est très bien.

Il est tout d'abord construit de manière assez attractive. Les rabats à soulever, ce n'est un secret pour personne, c'est toujours attirant. Une question et hop on soulève le rabat et la réponse apparaît.
Les illustrations de ce livre sont d’autre part fort agréables : de jolis dessins, un peu d'humour, c'est sympa.
En ce qui concerne le contenu, le guide est organisé en thématiques de questionnement : qui ? comment ? quand ? où ? pourquoi ? ...
Les explications sont simples et facilement compréhensibles pour les plus jeunes.
Les questions sont également des questions récurrentes chez les curieux ou parfois anecdotiques, ce qui amuse le petit lecteur.
On apprendra ainsi pourquoi on rote, pourquoi on pleure, comment fait un médecin quand il est malade ou plus sérieusement comment un os se répare,  où va le sang, comment un médicament soigne ...

Ceci est donc un joli ouvrage qui apporte des connaissances aux plus jeunes.

lundi 29 décembre 2014

Retour à Little Wing de Nickolas Butler



Cette année encore, Priceminister organise les matchs de la rentrée littéraire. Plusieurs livres sont proposés. A nous d'en choisir un, de le chroniquer et de le noter.
Cette année, mon choix s'est porté sur Retour à Little Wing. Je me suis dit qu'il fallait que je profite de l'occasion pour découvrir un nouvel auteur et encore mieux, un premier roman.

Le décor est immédiatement planté. Nous sommes aux Etats-Unis, dans cette petite bourgade du Wisconsin. Petite bourgade isolée des grandes villes et de son tumulte, à la campagne où vivent des gens simples, travailleurs.
Bienvenue à Little Wing !
Il ne s'y passe d'ailleurs pas grand'chose à Little Wing mais là-bas, tous les gens se connaissent intimement et partagent cette sensation rassurante d'être chez eux.
Là ont grandi quatre amis : Lee est musicien. Il rencontre un vif succès depuis plusieurs années déjà mais ne s'épanouit que partiellement dans ce monde du showbiz.
Kip est courtier en bourse et connaît lui aussi une très grande réussite.
Ronny est un ancien joueur de rodéo mais a dû cesser son activité à cause d'un accident.
Enfin, Hank est toujours resté à Little Wing. Il exerce le métier de fermier et vit heureux avec son épouse Beth.

Ces quatre amis ont évolué très différemment mais un lien indéfectible à Little Wing les unit.
Ce roman polyphonique trace donc le chemin de ces quatre personnages, l'évolution de leur amitié depuis leur adolescence jusqu'à maintenant âgés d'une trentaine d'années.

Nous voilà donc en présence d'un beau roman d'ambiance. Si vous aimez les grands espaces, la campagne américaine du Midwest, les portraits de personnes vivant simplement et bien ce roman a tout pour vous plaire.

Pour ma part, je suis un peu restée à côté de ce roman. Oui, c'est vrai, j'ai passé un bon moment de lecture mais il m'a manqué le petit quelque chose. Je me suis finalement peu attachée aux personnages. J'ai aimé la construction du roman avec un narrateur différent à chaque chapitre car cela apportait du dynamisme au roman mais voilà... les semaines ont passé depuis ma lecture, et le souvenir que j'en garde est assez doux certes mais dénué d'émotion.
Un roman qu'il faut donc ouvrir au bon moment, pour se laisser porter par cette ambiance douce et nostalgique.

Et puisqu'il faut lui attribuer une note, je mettrai un  15/20.
 



mardi 23 décembre 2014

Casse-noisette



J'ai été attirée par ce livre musical pour deux raisons.
Tout d'abord, après notre coup de cœur pour Mon livre musical pour le soir , j'ai eu envie de continuer ma découverte des livres musicaux pour enfants.
Et puis, deuxièmement, j'avais l'envie de parfaire ma culture G car je n'avais plus qu'un vague souvenir de l'histoire de Casse-noisette dont j'avais un à-priori plutôt mitigé.

Mon tout-petit de deux ans et moi n'avons pas vécu ce livre de la même façon. Autant mon fils est emballé, autant je reste un peu sur la réserve.

Plusieurs choses m'ont déplu :
Bon, décidément, je reste hermétique au conte de Casse-noisette, ce n'est pas une histoire qui m'emporte et me fait rêver.
Je n'ai pas aimé non plus le graphisme et les couleurs utilisées que j'ai trouvées criardes et pas forcément adaptées aux couleurs de Noël. Trop de rose tue le rose, c'est dommage.
Et enfin, j'ai trouvé le volume des extraits musicaux très très fort et quelque peu dérangeant lorsque nous lisions l'histoire.

Voilà pour les points négatifs. Il y a toutefois plusieurs points positifs.
Premièrement, mon fils adore cet album qu'il trimballe partout dans toute la maison.
 C'est vrai que la musique est magnifique et nous entraîne facilement. Régulièrement, j'entends la musique s'emballer et je vois mon tout-petit danser la valse dans le salon. Rien que pour ça, j'aime cet album musical. C'est vraiment mignon !
Mon fils prend toujours autant de plaisir à appuyer sur les touches au fur et à mesure de la lecture.
Malgré tout, la lassitude par rapport à l'histoire s'est vite installée, je ne pense pas qu'elle plaise particulièrement à mon fils qui lui, réclame plutôt à écouter la musique et à danser avec nous.

Voilà donc un avis en demi-teinte pour cet album musical.
Mais je ne m'avoue pas vaincue et suis décidée à trouver d'autres livres musicaux qui sauront nous plaire à tous les deux.
Suite au prochain épisode !



Activité bricolage de noël avec Usborne

Ça y est, les vacances sont arrivées et l'ennui commence déjà à se faire sentir dans les chaumières ? Non non, ce n'est pas possible ! Il y a toujours mille choses à faire et puis, une maison n'est jamais assez décorée semble être l'adage de mon fiston.
Cet ouvrage est donc tombé à pic pour lui.

Cet ouvrage est assez épais : une bonne centaine de feuilles est proposée avec de jolis graphismes de noël : étoiles, bonhommes de neige, rennes, flocons... ça sent bon Noël et ça fait du bien !
Ici, il est possible de faire plusieurs décorations.
Il y a bien sûr la traditionnelle guirlande, très abordable pour les plus petits bricoleurs, puis des décorations plus complexes. Plusieurs flocons de neige à découper, des étoiles en pliage, des coeurs  à tresser, des angelots à découper et assembler.
C'est un ouvrage très riche qui a beaucoup plu à mon fils de 7 ans. Je pense d'ailleurs qu'il est tout à fait adapté à partir de cet âge-là.
Pour l'avoir testé en classe avec mes élèves de 5 ans, j'ai trouvé que peu d'activités étaient facilement réalisables par leurs petites mains. Toutefois, pour qu'ils profitent un peu de ces jolies décorations, le dernier jour de classe, chacun a choisi sa feuille et nous avons confectionné ensemble flocons, étoiles et coeurs. Un bien joli moment pour ces enfants tout heureux de rapporter une petite décoration à accrocher au sapin. 


Et si vous en voulez plus, pas de souci ! 
Il existe 100 idées créatives pour Noël.


J'ai sauté sur cet ouvrage lorsque je l'ai découvert. Et oui, quand on enseigne en maternelle, les bricolages font partie des joies de la fin d'année et il est agréable de se renouveler et de varier les plaisirs.
En fait, j'ai été étonnée lorsque j'ai ouvert ce livre car je me suis alors aperçue qu'il complétait un autre ouvrage des éditions Usborne que je possédais déjà : "50 activités pour Noël"
Je n'ai donc pas connu l'enthousiasme qui m'avait envahie quand j'avais trouvé ce premier livre mais cela n'enlève en rien à la qualité de ce second ouvrage.
Pas moins de 100 activités sont proposées. Cela va de l'activité de peinture à la séance de cuisine en passant par les petits bricolages découpage, collage.

J'ai trouvé que les créations proposées étaient très bien mises en valeur. Une première page présente la réalisation et la page suivante montre les différentes étapes pour la réaliser.
Lorsqu'on tourne les pages, on est tout de suite attiré et l'envie de faire vient tout de suite. De belles couleurs, des choses plus ou moins difficiles à faire, il y en a pour tous les goûts.
J'aime beaucoup le fait que des choses très simples soient présentées. Les tout-petits peuvent réaliser de très beaux bricolages grâce à ces idées et c'est super !

Depuis le temps que j'utilise "50 activités pour Noël", j'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de tester en classe et le résultat a toujours été là, assez fidèle aux photos. Et même si je n'ai pas toujours fait comme dans le livre, c'est pour moi une bonne source d'inspiration.

C'est donc un ouvrage que je conseille vivement à ceux qui veulent bricoler à la maison pendant les fêtes.

lundi 22 décembre 2014

Immortelle randonnée de Jean-Christophe RUFIN




Un témoignage sur le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ? Tiens, étonnant !
Allez savoir pourquoi j'ai eu envie de le lire, je ne saurai le dire !
J'aime marcher, j'aime l'idée de partir plusieurs semaines pour se vider la tête et quitter notre société de consommation. Ajoutez à cela une pointe de curiosité sur l'auteur, ce personnage à la carrière étonnante. Voilà, il ne m'en fallait pas davantage pour ouvrir ce livre.

Et, après avoir lu ce témoignage, il me semble qu'il n'en a pas fallu plus à Jean-Christophe Rufin pour se lancer dans cette aventure.
Car, on le comprend très vite en lisant ce livre, la question du pourquoi est une question qui ne se pose pas parmi les pèlerins. Seuls ceux n'ayant pas vécu cette expérience la pose.

Il y a mille façons de faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, des motivations diverses, des chemins plus ou moins compliqués, différentes façons de le vivre. Jean-Christophe Rufin n'a pas forcément choisi la simplicité en s'engageant dans le "chemin du nord", un chemin moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins.
Après s'être informé, il s'est senti attiré par ce chemin. Fuir la foule, être seul a certainement fait pencher la balance.

Le chemin du nord est un parcours de 800km, jalonné de flèches jaunes et de stèles avec des coquilles qui permettent au pèlerin de s'orienter et d'être sûr d'être sur la bonne voie. Le chemin suit scrupuleusement le chemin original, qui date du Moyen-Age. Alors, forcément, parfois, le chemin n'est pas des plus agréables. Certes, il y a des paysages à couper le souffle mais longer des autoroutes, traverser des villages abandonnés ou au contraire être entouré de bitume, de bruit est une réalité du chemin.

Tout au long du livre, Jean-Christophe se livre avec simplicité et c'est avec grand plaisir que je l'ai suivi sur son chemin.
Au fur et à mesure de son avancée, Rufin nous fait part de son cheminement intérieur, nous explique comment il apprend à apprivoiser le vide pour finalement, en faire un compagnon de route. Et c'est très intéressant.
C'est ce que je cherchais en lisant ce livre, voir comment les kilomètres grattent un homme, voir comment on se déleste de nos différentes couches.
J'appréhendais que la dimension religieuse prenne le pas sur le reste mais non, celle-ci ne reste qu'anecdotique. C'est bel et bien une aventure philosophique que nous livre Rufin.

D'autre part, belle surprise pour moi. L'auteur raconte son expérience avec beaucoup de saveur et d'humour. Les anecdotes sont nombreuses, savoureuses et rendent le livre humain et joyeux. C'est agréable de lire le sourire aux lèvres.

C'est donc un beau témoignage qui m'a fait passer un bon moment de lecture. Certes, on peut y trouver quelques passages moins intéressants mais cela n'enlève en rien à la qualité de cet ouvrage.
Je suis, pour ma part, ravie d'avoir découvert la plume de Jean-Christophe Rufin et ressent une "folle envie" de la retrouver bientôt.


Un grand merci à Livraddict et aux éditions Folio pour ce partenariat.

 

mercredi 3 décembre 2014

Quoi ? encore un challenge ...

Oui, mais là, c'est un nouveau et il rentre tout à fait dans le profil des challenges que j'aime : un challenge qui ne dure pas trop longtemps, qui n'est pas exigeant et qui se joue en binôme. Voilà, ça j'adore !
Et quand ma copinaute nelfe me sollicite, bon, je ne peux que me soumettre ! J'adore lire avec elle et j'adore sa PAL :) Et puis, je lui devais bien ça :P

Mais quel est donc le principe de ce challenge ?
Zina et Licorne ont concocté un challenge très sympa :


Le challenge dure trois mois durant lesquels nous devons lire un roman proposé par notre binôme. Il s'agit donc dans un premier temps de fouiner dans la PAL de sa copine (super !) de lui choisir deux livres et dans un second temps, il s'agit pour la copine de lire un des deux livres proposés. A cela s'ajoute un thème imposé car sinon, on se perd vite dans la PAL de l'autre !

Pour ce trimestre, le thème sélectionné est UN AUTEUR FRANCAIS HOMME.

Voilà donc ce que j'ai choisi pour Nelfe :



Robe de marié de mon Pierre Lemaître adoré !
Comment résister à la tentation de lui faire découvrir cet auteur ? Impossible, d'autant plus qu'après vérification (Et oui, je suis une binôme très consciencieuse...) je me suis rendu compte que Nelfe n'avait jamais lu Lemaître. (sans commentaire)








Fleur de tonnerre de Jean Teulé : 
Je vous passerai les explications qui m'ont menée à ce titre, ce fut un peu compliqué mais je trouve que c'est un clin d’œil sympa à notre BZH chérie.








Vous voulez savoir ce que la miss a choisi ? Cliquez ici !


Quant à Nelfe, elle me propose deux titres (Je me suis demandé si elle ne s'était pas trompé de thème quand j'ai vu les deux livres à la couverture bleue )



Le serment des limbes de son Jean-Christophe Grangé adoré !
Sans surprise pour moi, je connais bien l'engin : elle m'a déjà demandé de le lire, de tenter de me réconcilier avec Mr mais je lui avais fait l'affront de  ne pas choisir ce livre. Elle est têtue et réitère sa demande.








Le cercle de Bernard Minier :
Elle ne connaissait pas mais est attirée par ce thriller. Franchement, c'est une belle lacune car Bernard Minier est très réputé dans le milieu mais bon... Elle ne sait donc pas que c'est le second volet et qu'il faut avoir lu Glacé avant... que je n'ai pas lu et que je ne possède pas encore 






Donc voilà, très logiquement je choisis Le serment des limbes de Jean-Christophe Grangé. C'est bientôt noël et je suis d'humeur à faire plaisir à mes copines.
RDV pris avec ce gros pavé qui j'espère me rabibochera avec Grangé.

Suite au prochain épisode !


lundi 17 novembre 2014

Challenge Livra'deux Pal addict # 9

Et voilà, une nouvelle participation à ce challenge complètement addictif et surtout pas contraignant.
Cette fois-ci, j'ai débauché La chèvre grise pour participer avec moi. Il fallait bien que quelqu'un l'initie à ce challenge :)

Toujours aussi agréable de farfouiller dans une PAL qui nous parle et de choisir pour quelqu'un d'autre et toujours aussi sympa de découvrir ce qui plaît aux autres dans sa PAL.

Voici ce que me propose la chèvre grise :




La dernière fugitive de Tracy Chevalier, une auteure que la chèvre grise aime beaucoup (et moi aussi d'ailleurs !)



La vérité sur l'affaire Harry Quebert, un joli pavé qui lui faisait peur à la base mais qu'elle a adoré !


De fièvre et de sang de Sire Cédric, un auteur qu'elle souhaite découvrir. Tiens, étrange coïncidence, moi non plus, je ne le connais pas encore !














Autant dire que le choix a été cornélien...
J'ai finalement choisi de lire La vérité sur l'affaire Harry Quebert... 


Il me faut bien un challenge pour sortir un livre qui m'impressionne...


Merci la chèvre grise pour ces choix !

mardi 11 novembre 2014

Des imagiers comme s'il en pleuvait !

Bon, je voue un culte aux imagiers ! En fait, c'est un outil que j'adore pour l'acquisition du langage et le développement du vocabulaire. J'aime partager ces moments avec mon petit, regarder, observer, commenter ce qu'on voit, inventer des histoires aux personnages...

Alors j'ai craqué pour ces trois titres des éditions Usborne : j'ai d'abord été agréablement surprise par la très bonne qualité papier de ces ouvrages : feuilles épaisses cartonnées, parfaites pour être lues et relues.


Quand on a un petit passionné par les engins, ce livre est parfait !
Pas moins de 1000 engins sont ici représentés. Il y a de quoi faire,  regarder et commenter.
Cet imagier m'a donné une impression d'exhaustivité, peut-être un peu trop d'ailleurs. Je ne pensais pas qu'il y en avait tant ! Ce n'est pas pour autant que l'on s'y perd car cet imagier est organisé en différentes parties :
Et si cela ne suffit pas, un sommaire bien pratique se trouve en fin d'ouvrage.
Pour autant, cet imagier ne m'a que moyennement emballée, et ce malgré l'intérêt de mon petit.
Bon, c'est vrai, discuter, regarder voitures, motos, bateaux, avions, c'est pas mon truc. Alors, forcément mon avis est un peu mitigé.
En tout cas, tout-petit semble apprécier et j'ai même surpris mon grand de 10 ans à observer les pages consacrées aux avions. On peut donc dire que ce livre remplit sa fonction.


Ce deuxième ouvrage recense lui aussi 1 000 animaux en images. Cela semble énorme, pourtant cela ne représente qu'un petit échantillon car plus d'un million d'animaux différents cohabite sur notre planète.  
Sur chaque page, apparaissent des animaux. Ils sont répartis en fonction de leurs lieux d'habitation (animaux du déserts, animaux de l'arctique, animaux des montagnes...) ou de leurs caractéristiques (animaux à cornes et à bois, animaux marins, animaux nocturnes...) 
Un index des noms d'animaux est présent à la fin du livre pour retrouver plus facilement un animal.
J'avais choisi ce titre pour mon petit de deux ans et finalement, je crois que j'ai été trop ambitieuse pour lui. 
Nous n'avons pas trop accroché à cet imagier. 
Pour ma part, je l'ai trouvé froid, manquant de punch. Les animaux sont alignés les uns à côté des autres. Il y en a une multitude, avec des noms imprononçables genre le raphidioptère, l'épeire diadème, le triops cancriforme... 
J'ai eu bien du mal à rendre cet imagier accessible à mon petit de deux ans. Il est bien trop jeune pour cela.
Il n'empêche, à la lecture de cet imagier, j'ai pensé aux enfants d'une amie passionnés par les animaux et par l'apprentissage de leurs noms scientifiques. Ce genre de livres les passionnerait, sans conteste.
Donc, pour moi, c'est un livre plutôt destiné aux petits scientifiques en herbe, curieux d'apprendre le nom des animaux mais se révèle trop complexe pour les petits de deux ans.

Et enfin, le meilleur pour la fin : mon grand livre de mots illustrés.
Cet album est mon préféré des trois. Vraiment, celui-là, il est superbe. 
Les graphismes me plaisent énormément. Les bouilles des personnages sont mignonnes comme tout et il est très plaisant de regarder ces dessins.
Et ce que j'apprécie énormément, c'est qu'il y a de l'action. 
Contrairement aux deux imagiers précédents qui alignaient engins et animaux, ce dernier met les personnages en situation. Et c'est là que le dialogue avec l'enfant devient riche. 
Là encore, différents thèmes à chaque page : la maison avec ses différentes pièces, les loisirs, les saisons, les métiers, la famille, le corps, la santé...
Il y a beaucoup à regarder et à dire.
C'est l'album qui, pour moi, a été le plus propice au langage et à l'acquisition du vocabulaire. 
A noter, un petit plus très attrayant, pas moins de 87 souris ont été dessinées dans l'ouvrage. Il s'agit pour l'enfant de les retrouver et c'est ma foi assez drôle de voir une souris tenant un rideau de douche, se faisant assommer par une balle de golf ou de servir de modèle à un peintre.
Un très bel ouvrage donc !

mardi 4 novembre 2014

Autour des avions avec Usborne

Mes garçons sont dans une période d'intérêt intense pour les avions. Mon grand est très très calé sur le sujet, connaît l'histoire de l'aviation sur le bout des doigts.

Alors, pour aiguiser leur curiosité, j'ai trouvé ces deux livres :


J'ai découvert il y a peu l'attrait des autocollants avec surprise. Mes deux enfants adorent les autocollants, ça m'épate. A 10 et 7 ans, pour moi, ils avaient un peu passé l'âge et bien finalement, non !
Ils ont sauté de joie à la vue de cet ouvrage proposant une dizaine d'avions à construire. Il a même fallu organiser le partage des avions car nous étions au bord d'une grave crise lorsque mon premier s'est rendu compte que mon second construisait plus d'avions que lui.
Une fois la crise passée, ouf, ce n'est plus que du bonheur. Le calme est arrivé à la maison et ça fait du bien.
Après l'étape du collage vient celle des explications. Un petit résumé décrit chaque avion et mon grand était ravi de voir ses connaissances confirmées par ce document. Bombardiers, avions de combat, hydravion et premiers avions n'ont plus de secrets pour eux.

Pour moi, il s'agit donc d'un ouvrage bien sympathique qui permet de faire passer d'agréables moments aux enfants.


Ensuite, pour mon fiston de 7 ans qui a toujours besoin de bricolages, quoi de mieux de continuer en construisant réellement des avions. Et pour cela, ce livre est juste parfait !

 
J'ai trouvé cet ouvrage très bien construit. Sept pliages différents sont proposés avec les explications sur la couverture intérieure. Ca, c'est franchement très bien car on ne risque pas de les perdre.
S'en suivent donc 200 pages avec différents imprimés pour construire des avions. Sur chaque feuille imprimée figure une couleur pour savoir à quel pliage elle correspond. Des pointillés guident l'enfant mais ils sont très discrets et s'intégrent dans l'imprimé.
Les avions, une fois pliés, ont vraiment la classe et volent très bien.
C'est donc une activité très ludique pour les enfants.
Petit inconvénient pour les parents : la maison ressemble très vite à un aéroport international : il y en a beaucoup beaucoup beaucoup ! 
Il faut juste penser à les offrir aux copains qui passent à la maison et ça fait alors plaisir à tout le monde !

Le commentaire de mon fiston :
"Extrêmement bien ! C'est mon préféré !"



lundi 3 novembre 2014

Coucou ! La nuit






Voici un nouveau titre de la collection Coucou ! des éditions Usborne.
Après avoir déjà lu Au zoo ! et avoir énormément apprécié le graphisme de Simona Dimitri ainsi que le concept de cette collection, nous avons jeté notre dévolu sur un petit documentaire sur la nuit.

Encore une fois, nous avons beaucoup aimé lire ce livre.
La nuit, normalement, on dort. Mais finalement, il se passe pleins de choses.
On commence le livre en vérifiant que tout le monde est bien endormi. Mon tout petit adore soulever tout doucement les volets des maisons, chuchoter que tout va bien pour les enfants puis s'étonner que le bébé soit réveillé.(Et oui, ça se réveille un bébé ...)

Très vite, au fil des pages, on se rend compte qu'il y a toute une vie la nuit.
Il y a tout d'abord les boulangers qui travaillent, les trains de nuit qui voyagent (super les couchettes) , le grand marché de légumes et fruits qui fourmille et prépare les livraisons.
Et puis, il y a également des animaux qui vivent la nuit, les renards, les chauve-souris...

 Et c'est très riche.
Et ce documentaire l'est tout autant : rabats à soulever, images à deviner à travers des trous, graphismes aux couleurs douces.
C'est un ouvrage de qualité, qui apporte des connaissances, aiguise la curiosité et ouvre la discussion avec l'enfant.

Il est vraiment très bien ! C'est un livre que nous lisons doucement, presqu'en chuchotant parce que c'est la nuit et moi, j'aime beaucoup.

samedi 1 novembre 2014

La tête en friche de Marie-Sabine ROGER






Je lis toujours Marie-Sabine Roger avec grand plaisir. J'aime sa plume, sa délicatesse et la tendresse qu'on ressent pour ses personnages.
A chaque fois, je sais que je passerai un bon moment de lecture.
Cette fois-ci encore, je suis tombée sous le charme.
La tête en friche est un livre que je n'ai pas réussi à lâcher, que j'ai adoré lire.

Ici, Germain nous raconte son histoire, sa vie tranquille à 45 ans. 
Germain est simple, peu cultivé mais aime la vie qu'il mène entouré de ses amis de bistrot qu'il amuse, d'Annette son amie qu'il visite régulièrement. Bon, il y a bien sa mère qui est pénible mais il compose avec...
Et puis, un jour, en comptant les pigeons dans un parc, il rencontre Margueritte, 86 ans, qui elle aussi compte les pigeons.
Une belle amitié commence. Margueritte est une personne érudite, aime lire et surtout  aime partager son savoir. Germain, après un peu de scepticisme, se laisse prendre au jeu et au final savoure.

C'était bien, vraiment bien de lire ce livre... 
J'ai aimé ces personnages qui se découvrent, qui se font du bien et qui changent. J'ai aimé la bienveillance et l'ouverture d'esprit qui se dégage de ces lignes, j'ai aimé ces passages sur les livres et le bonheur qu'ils nous donnent.
Vraiment, c'était bien de lire ce livre...

D'ailleurs, ce livre est tellement bien qu'il a été adapté au cinéma. Alors, vous avez au choix : lire le film ou regarder le livre ou plutôt regarder le film ou lire le livre ou alors les deux:) Moi, c'est ce que je compte faire dès que l'occasion se présentera.




Une lecture partagée avec Stellade qui a autant aimé que moi ... Son billet ici !

Et en bonus, les liens vers mes billets Bon rétablissement et vers Vivement l'avenir



mercredi 15 octobre 2014

Mauvaise étoile de R.J ELLORY

Texas, 1964. Après l'assassinat de leur mère, Elliott et Clarence ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maison de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otage pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, les deux adolescents se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier. Alors que Sheridan sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. Loin de se douter de la complexité de celle-ci, les policiers, lancés à leurs trousses, et en particulier l'inspecteur Cassidy, ne sont pas au bout de leurs surprises.


Il m'aura fallu un très long moment pour venir à bout de ce roman mais "c'est la faute à la rentrée !" qui est, chaque année pour moi, chronophage.

Cette histoire se déroule dans les années 60. Digger et Clay sont demi-frères et ont la malchance d'être nés sous une mauvaise étoile. Très jeunes, ils assistent à la mort de leur mère, assassinée par le père de Clarence. Ils sont alors placés à Hespéria dans une maison de correction pour jeunes où la vie est plutôt rude.
Là-bas, leur route va croiser celle d'Earl Sheridan, un serial killer condamné à mort mais qui va réussir à s'échapper de la maison de correction en prenant les deux frères en otage.
Commence alors une fuite effrénée.

Earl Sheridan est un fou furieux, qui abat les gens comme il respire. L'envie de tuer le prend et aussitôt, il assouvit sa soif de torture, de sang. C'est tout simplement horrible.
Si Digger est fasciné par ce psychopathe et rêve de lui ressembler, Clay est quant à lui, beaucoup plus distant. Ce trio n'est donc pas voué à durer.
Lors d'une attaque à l'issue pour le moins atroce, le trio se sépare. Earl et Digger continuent leur route ensemble alors que Clay s'enfuit avec une jeune fille.

Le road-trip de ces personnages est ponctué de meurtres. Aussi, très vite, une enquête fédérale est lancée pour retrouver ces assassins.
Et c'est là que le titre de ce roman prend toute sa mesure car une mauvaise étoile a frappé ces deux frères.

Voilà un roman noir vraiment magnifique. C'est ma deuxième rencontre avec Ellory et je ne suis pas déçue.
J'ai trouvé passionnant de suivre Digger et Clay. On ne peut rester indifférent aux destins de ces deux jeunes et c'est pleine d'émotion que j'ai lu leur traversée des Etats-Unis.

Ellory a un talent fou, son écriture est claire et fluide mais dégage une force impressionnante, l'atmosphère est glaçante et c'est la gorge nouée que les pages se tournent. 

C'est donc pleine d'enthousiasme que je vous conseille la lecture de ce roman. 


J'ai lu ce roman dans le cadre du mois consacré à Ellory chez Lea touch book






dimanche 21 septembre 2014

Bilan du challenge de l'été

Et voilà, l'été touche à sa fin aujourd'hui et avec lui, le challenge de l'été organisé par Saefiel.




Cette année, je voulais absolument réussir ce challenge car l'année dernière, je n'étais pas très satisfaite de mon résultat;
Alors, pour cela, je me suis fixé un petit objectif : 7 livres à lire...et je m'étais fixé comme objectif supplémentaire de ne pas modifier ma liste de départ.
D'ailleurs, pour mémoire, elle est Ici !

Alors, cette année, je suis plutôt contente de moi, non seulement j'ai lu ces 7 livres mais j'en ai rajouté 3 à la liste car j'avais encore du temps devant moi.

Donc voilà, c'est un bilan positif pour moi... 
De ces livres lus, quelques-uns sortent du lot :

Mon gros coup de cœur fut Un long moment de silence de Paul Colize que je conseille à tout le monde autour de moi et qui fait mouche à chaque fois !



J'ai également beaucoup aimé 

Donc voilà, ma réputation de challengeuse de la mort qui tue est maintenue, je suis soulagée ^^
Vivement l'été prochain !



jeudi 18 septembre 2014

Des mille et une façons de quitter la Moldavie de Vladimir Lortchenkov






J'ai lu Des mille et une façons quitter la Moldavie dans le cadre de l'opération "la voix des indés". Cette opération vise la mise en avant des petites maisons d'éditions, concept très intéressant qui ne me laisse forcément pas indifférente. Lorsque j'ai découvert que les éditions Mirobole proposaient quelques titres, je n'ai pas hésité une seconde car çela fait maintenant plusieurs mois que je lorgne sur les couvertures de leurs livres.

En me lançant dans ma lecture, je me disais que j'allais lire un livre complètement loufoque qui allait me faire rire et me détendre.
Bon, je vais être la brebis galeuse car je n'ai absolument pas vécu les choses de cette façon, à mon grand désespoir d'ailleurs. 

L'histoire se passe en Moldavie, un tout petit pays isolé des autres et marqué par des conditions de vie des plus dramatiques. Il n'y a pas de travail, il est très difficile de faire pousser quelque chose, les villages ne sont pas entretenus, laissés à l'abandon, dans un état de délabrement assez édifiant.
La vie y est donc morne et sans espoir.
Pourtant, des Moldaves y vivent. Et tous ces Moldaves ne sont animés que par un seul objectif : quitter leur pays et partir s'installer en Italie. L'Italie, ce beau pays, propre, où il leur sera possible de gagner leur vie en faisant les petits boulots dont personne ne veut là-bas.
 
Malheureusement pour eux, il leur est formellement interdit de passer la frontière.

Qu'à cela tienne, les Moldaves sont tenaces et ont plus d'une idée dans leur sac.
Commence alors une succession d'aventures toutes plus rocambolesques que les autres pour atteindre leur but.
Vladimir Lortchenkov nous fait une démonstration de son imagination débordante et nous présente entre autres un pope qui lance une croisade, un génie bricoleur qui transforme son tracteur en avion ou encore un autre citoyen qui tente de passer légalement la frontière grâce à son équipe nationale de curling.
Et c'est là que ça commence à coincer pour moi. J'ai trouvé que tout cela était trop, trop décousu, trop fouilli. J'ai trop souvent eu l'impression d'une accumulation d'épisodes sans lien entre eux.

Deuxième point compliqué pour moi, ce sont ces personnages, trop nombreux pour vraiment m'attacher à eux et puis vivant dans des conditions tellement sinistres que je n'ai pas pu en rire. 
Ma tendance exacerbée à l'empathie a réellement joué en défaveur de ce livre. En fait, au lieu de rire de ces situations grotesques, de m'amuser de leurs tentatives pour atteindre leur eldorado et bien, j'ai vécu tristement ces moments, peinée pour ces pauvres Moldaves qui n'ont plus que l'espoir pour vivre. 
J'ai eu pitié, je me suis dit que c'était une réalité. Et je pense que c'est effectivement un but de l'auteur que de dénoncer cela mais ce sentiment a pris le pas sur tous les autres et c'est plutôt déprimée que j'ai lu ce livre.

Donc voilà, ce fut un rendez-vous manqué pour moi. Dommage !

Il n'empêche que je ne tourne pas le dos aux éditions MIrobole qui continuent de m'attirer avec leurs titres originaux.


Pour finir, je vous invite à lire l'avis de Lisalor avec qui j'ai partagé cette lecture.


vendredi 12 septembre 2014

Mon petit livre musical pour le soir



Mon tout petit est rentré dans la lecture avec les imagiers sonores. Ce fut le début d'excellents moments de lecture à deux. Souvenez-vous, j'en parlais ici. CLIC !

Tout petit a grandi et ses goûts ont évolué, les lectures se sont densifiées et on a laissé ces imagiers sonores de côté.
Et puis voilà, l'occasion de revenir vers les lectures sonores s'est présenté et grand bien nous a pris de la saisir car la magie a de nouveau opéré. Elle a d'ailleurs si bien marché que je suis moi aussi sous le charme de ce livre tout mignon. (Heureusement d'ailleurs vu le nombre de fois qu'il nous réclame ce livre ... )



 Voici donc Mon petit livre musical pour le soir !



Mon petit livre musical pour le soir est le livre idéal pour la préparation au coucher et rentre dans le rituel bien huilé de nos lectures du soir.


Ici, on découvre que les parents animaux de la forêt couchent leurs bébés animaux en leur jouant de la musique. Une jolie berceuse toute douce qui les apaise et les endort. 
Chaque animal a son instrument : le papa lapin joue du violon , la maman ourse de la guitare, le pivert du xylophone, la souris du cor ...
A chaque double-page, une nouvelle famille, un nouvel instrument que l'enfant est invité à découvrir en appuyant sur le bouton correspond à l'animal.
Mon tout petit est très réceptif à ces invitations et ravi de participer lui aussi.
Ce livre a le don de l'apaiser et je trouve ça magique.

En ce qui concerne les illustrations, là aussi, je suis ravie. Elles collent à l'ambiance du livre : couleurs douces, graphismes mignons et quantité de détails à regarder : les petites lucioles de la nuit qu'on retrouve plusieurs fois, les doudous des bébés animaux, la décoration des chambres (mention spéciale pour la famille lapin avec le super mobile carotte et l'étagère à brosses à dents, on adore !)

C'est un livre très réussi qui nous enchante soir après soir et qui remplit parfaitement sa mission de relaxation du soir, qui aiguise l'oreille musicale et permet d'acquérir également le nom de quelques instruments de musique.

Que demander de plus ? 

Pour moi, ce livre rentre donc dans la catégorie des "livres doudous", ces livres magiques qui nous font du bien.

Un grand merci aux éditions Usborne.

vendredi 15 août 2014

Challenge livra'deux Pal Addict #8

Hello tout le monde !

Je sors rapidement de ma léthargie estivale pour vous faire part de mon nouveau challenge livra'deux Pal Addict. 8ème participation pour moi : on ne m'arrête plus ! J'aime toujours autant.
Cette fois-ci, je joue avec Pimousse4783.

Sans plus attendre, je vous présente les trois livres qu'elle a choisis dans ma PAL. 

Un thriller tout d'abord :

Pimousse a beaucoup aimé Glacé qui est le premier de la série. 



Un roman historique qui lui fait envie :



Un autre roman qui lui fait également de l’œil :




Bon, j'étais ravie de ses choix car ils me font tous envie. J'ai éliminé tout de suite Le cercle car je n'ai pas lu Glacé et finalement mon choix s'est porté sur  ....


















tadam...


























Je choisis celui-ci car ça fait longtemps que je n'ai pas lu ni chroniqué de romans historiques !


A très vite, je vous mettrai le lien du billet de Pimousse avec mes choix pour elle ;)






jeudi 17 juillet 2014

Un peu de dessin et de coloriage !


Aujourd'hui, je vous présente deux ouvrages de dessin et de coloriage.

Tout d'abord, un livre de coloriage magique. Le coloriage magique est un grand classique mais remporte toujours autant de succès. 


Au début, sur la page, de petites cases numérotées. A l'aide d'un codage qui lui indique quelle couleur utiliser, l'enfant voit, au fur et à mesure du coloriage, apparaître le dessin. C'est magique !
 Ici, j'ai aimé le fait que les codages soient différents. Parfois, il s'agit de numéros, d'autres fois, une tache de couleur est directement placée sur la case à colorier.
Dans le deuxième cas, de très jeunes enfants pourront très vite être autonomes dans cette activité.





Le deuxième ouvrage est celui-ci !




 Comme son nom l'indique, ce livre d'activités est destiné à de jeunes enfants. Pour ma part, je pense que dès 4-5 ans, les enfants pourront vraiment prendre plaisir à dessiner avec cet ouvrage.
Je suis vraiment tombée sous le charme de ce livre. J'adore le principe de présenter des dessins à compléter aux enfants. Bien souvent, Ils se stressent de ne pas savoir quoi dessiner ni de comment les dessiner.
Ici, plus d'angoisses. A chaque page, une nouvelle idée !
Il y a mille choses à faire : colorier, dessiner ou tout simplement ajouter de jolis graphismes à l'intérieur des dessins.
Il pourra s'agir une fois de terminer une ville en ajoutant des maisons et des voitures, une autre fois d'ajouter des vêtements au fil à linge.

Autre chose à signaler que j'ai trouvé très bien, c'est le fait que plusieurs indications sont données pour apprendre à dessiner. Dessiner un koala, une libellule, une fleur ou bien un lion devient très aisé lorsque les différentes étapes figurent en haut de la page.  Malin !

Voici donc un très bel ouvrage qui ravira petits et grands.


Un grand merci aux éditions Usborne pour leur confiance.

Décorations à découper, plier et coller








Fiston (7 ans) voue une passion pour le bricolage. Depuis ses deux ans, il aime découper, scotcher, coller, couper, visser ...C'est limite un besoin vital !
Aussi, quand j'ai vu cet ouvrage chez Usborne, j'ai su que c'était pour lui.

Dans ce livre, une centaine de feuilles est proposée afin de réaliser fanions, fleurs, oiseaux et papillons.  Comme on le voit sur la première de couverture, de larges possibilités s'ouvrent pour faire des guirlandes et décorer une chambre.

J'ai trouvé plusieurs qualités à cet ouvrage.
Tout d'abord, les feuilles sont détachables au fur et à mesure qu'on en a besoin. Je trouve cela bien pratique, les feuilles non encore utilisées restent en très bon état.
D'autre part, pour chaque réalisation, des instructions simples et claires figurent sur la couverture du livre. ça c'est malin ! Au moins, on est certain de ne pas les perdre.

Mon fils a beaucoup accroché à cette activité. Il n'a pas utilisé toutes les feuilles mais a déjà passé beaucoup de temps à découper les modèles, les plier et les coller. Et je suis certaine qu'un jour, l'envie lui reprendra et qu'à ce moment, il aura tout sous la main : feuilles et instructions.

En ce qui me concerne, j'ai été un peu déçue des graphismes proposés. Certes, ils sont jolis mais j'ai trouvé les couleurs un peu fades. Ce détail n'a visiblement pas perturbé mon fils qui lui, était ravi par cette activité de bricolage et très fier de ses nouvelles décorations accrochées dans sa chambre et de celles qu'il a déjà préparées pour Noël.


Je remercie vivement les éditions Usborne pour leur confiance.